Dans la même rubrique
Mesurer
- Mobilité sociale : les enfants d’immigrés font aussi bien que les autres

- Difficile accès au logement des maghrébins

- Un quart des immigrés et enfants d’immigrés déclare avoir été victime de discriminations

- Les représentants syndicaux sont moins bien payés

- Habiter une ville mal réputée et accès à l’emploi

- Les discriminations raciales moins fortes au stade de l’entretien d’embauche ?

- Le contrôle au faciès mesuré

- Les discriminations liées au handicap et à la santé

- Explication des écarts de salaire des descendants d’immigrés en 2006

- Baromètre des perceptions des discriminations au travail

Les discriminations liées au handicap et à la santé



envoyer l'article par mail

41 % des personnes handicapées âgées de 10 à 24 ans estiment avoir subi des discriminations, contre 25 % pour celles âgées de 25 à 54 ans.


Les personnes handicapées âgées de 10 à 24 ans se disent plus sujettes aux discriminations que celles âgées de 25 à 54 ans. 41 % de la première catégorie se disent victimes de moqueries, d’exclusion, ou encore de non reconnaissance de leurs droits et de traitement injuste à leur égard. Pour les personnes âgées de 25 à 54 ans, seulement 25 % font la même affirmation.

Le type de discriminations majoritairement subies n’est pas le même selon l’âge, ce qui peut expliquer ces différences. Les personnes de 25 à 54 ans ressentent moins la moquerie ou la mise à l’écart, tandis que la discrimination à l’embauche prend toute son importance. 42 % d’entre elles estiment ainsi avoir été traitées injustement, contre 35 % pour les plus jeunes.

Type de discrimination perue selon l'ge
Unité : %
10 - 24 ans
25 - 54 ans
Moqueries8665
Mises lcart6247
Traitement injuste3542
Refus dun droit1322

Source : Grard Bouvier et Xavier Niel, Les discriminations lies au handicap et la sant, division Enqutes et tudes dmographiques, Insee Premire n1308, Juillet 2010.

La perception des discriminations varie fortement selon le handicap chez les plus jeunes. Par exemple, 20 % des handicapés moteurs estiment s’être vus refuser un droit, contre respectivement 11 % et 14 % pour les handicapés cognitifs et sensoriels. A l’inverse, ces derniers estiment être plus sujets aux moqueries. Pour les 25 - 54 ans, le type de handicap ne semble avoir en revanche aucune incidence.

Cette étude est fondée sur la perception des individus handicapés ou non. Les discriminations répertoriées illustrent les perceptions qu’ils ont d’avoir été ou non victimes de discriminations. Les enquêteurs ont interrogé à la fois des personnes de tous âges vivant en ménage ordinaire et des personnes hébergées en structures spécialisées. L’enquête porte à la fois sur la métropole et les DOM.

Retrouvez l’intégralité de l’étude produite par Gérard Bouvier et Xavier Niel, Les discriminations liées au handicap et à la santé, division Enquêtes et études démographiques, Insee Première n°1308, Juillet 2010, en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 85 ko
Les discriminations liées au handicap et à la santé

Ce site existe grâce au soutien de l'Union européenne